Mis à jour le 23 juin 2022

Accueil » Environnement » Dépollution des sols par les plantes à l’U4

Dépollution des sols par les plantes à l’U4

En mars 2022, la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch et l’Université de Lorraine ont lancé la création des Jardins de Transformation sur la friche industrielle du Parc du haut-fourneau U4 à Uckange. Ils permettent à l’Université de Lorraine d’expérimenter en conditions réelles plusieurs modalités de dépollution des sols par la phytoremédiation. Le but est également de créer un démonstrateur, pour mieux expliquer le processus de phytoremédiation à d’autres collectivités ou organismes confrontés à des problématiques de pollution du sol. À travers ces jardins, 4 axes de recherche sont menés par l’Université de Lorraine :

  • observation des écosystèmes,
  • dépollution et restauration des fonctions du sol,
  • production de biomasse à partir de sols pollués,
  • récupération de métaux.

Depuis mars 2022, six modalités différentes ont installées sur la friche par la Communauté d’Agglomération et l’Université de Lorraine, chacune poursuivant des objectifs précis :

  • Jardin forêt, en lien avec l’association Forêt Gourmande. Cette modalité permet d’étudier les capacités d’alimentation d’une vingtaine d’essences végétales (arbres fruitiers, champignons, herbacées…) sur des sols pollués et l’impact de la pollution sur les parties comestibles des plantes.
  • Plantes aquatiques. L’Université de Lorraine a planté plusieurs espèces différentes dans les sédiments contaminés se trouvant dans les anciens bassins de décantation de l’U4. L’objectif est d’étudier l’impact de ces espèces sur la capacité d’amélioration de la qualité des eaux contaminées.
  • Compost et biocompost. Le service environnement a installé un premier composteur, prochainement complété par des lombricomposteurs. Avec cette modalité, l’Université de Lorraine pourra analyser l’impact du compost sur la biodégradation des polluants présents dans le sol.
  • Ruches, avec l’apiculteur vosgien M. Petitcolin. En plus de soutenir la biodiversité du site, des tests seront menés pour étudier l’impact des sols d’une friche industrielle sur la composition du miel. Pour des raisons sanitaires, le miel collecté ne sera donc pas commercialisé.
  • Production de biomasse énergétique à but non alimentaire. À travers des plants de Miscanthus x giganteus, l’Université de Lorraine souhaite mettre en évidence la capacité du milieu à nous approvisionner en produits à usage non alimentaire, comme par exemple la biomasse. Cette dernière sera étudiée mais pourra aussi être utilisée, après transformation, pour la production de granulés combustibles ou de matériaux de construction (biobéton ou isolant par exemple).
  • Plantes hyperaccumulatrices, en lien avec la start-up Econik. L’objectif est d’extraire des métaux lourds du sol via des plantes hyperaccumulatrices, comme le sédum. La start-up récoltera alors les plants pour récupérer, après transformation, les métaux accumulés (notamment zinc, cadmium, plomb). Ces métaux pourront alors être réutilisé dans l’industrie.

Sur certaines parcelles, une innovation scientifique est mise en place, avec l’association des espèces à production de biomasse non alimentaire et des espèces hyperaccumulatrices. Le but est à la fois d’améliorer les capacités de dépollution et de valoriser les différentes biomasses produites.

 

Une question ? Contactez-nous

Suivez-nous

Communauté d’Agglomération du Val de Fensch

Hôtel de Communauté
10, rue de Wendel BP 20176 – 57705 Hayange cedex – France
Tél. (+33) 3 82 86 81 81

Horaires d’ouverture :
Du lundi au jeudi de 08h à 12h et de 13h30 à 17h00 / Vendredi de 08h30 à 12h et de 13h30 à 16h

Service environnement :
Tél. 0 800 33 67 24 (appel gratuit) / environnement@agglo-valdefensch.fr