Vous êtes dans : Accueil > Nos compétences > Environnement

Environnement

Transférée dès le 1er janvier 2000, la compétence environnement se décline en plusieurs champs d’action : hydrologie, Plan de paysage, lutte contre les nuisances sonores, gestion des déchets...

Le ramassage et le traitement des ordures ménagères sont une compétence historique de la communauté d’agglomération et un service pour les administrés actuellement financés par la Taxe d’Enlèvement des Ordures
Ménagères (TEOM). Depuis plusieurs années, la CAVF s’est engagée dans des actions fortes, y compris en matière de pédagogie (ambassadeur de tri, opérations dans les écoles, participation à des opérations de sensibilisation…), sur la collecte et le traitement de l’ensemble des déchets dans l’objectif de réduire leur volume et d’en optimiser les coûts de traitement.

Outre la collecte directe, la politique « déchets » de la CAVF s’organise à travers les différents services et points de collecte urbaine. On compte ainsi sur le territoire du Val de Fensch :

  • trois déchèteries (Algrange, Florange, Hayange) parmi les plus fréquentées en Moselle : plus de 120 000 visites en 2014. 
  • plus de 35 000 bacs distribués depuis 2000 aux ménages du Val de Fensch. Ce service n’est pas, loin s’en faut, identique dans d’autres communautés de communes et d’agglomération ;
  • 171 conteneurs enterrés réalisés en 7 ans ;
  • Et enfin 500 points de collecte pour les déchets verts – le textile – verre etc.

En matière de collecte, la CAVF gère ce service via deux modes de gestion distincts : 5 communes du territoire sont en régie directe (Fameck, Florange, Uckange, Serémange-Erzange et Ranguevaux) et 5 communes (Algrange, Nilvange, Hayange, Neufchef et Knutange) sont collectées par un prestataire privé dans le cadre d’un marché.

S’agissant de la compétence « traitement des déchets », depuis le 25 janvier 2011, celle-ci a été transférée Syndicat mixte de transport et d’élimination des déchets ménagers de Lorraine Nord (SYDELON), choix qui a permis de rationaliser les coûts et de rassembler les marchés pour un bénéfice économique constaté.

Les dépenses de fonctionnement du service s’élèvent globalement à 8 400 000 € TTC pour l’année 2014 et sont financées par la TEOM, par la redevance spéciale pour les artisans et par d’autres recettes, notamment de l’ADEME.

Afin de répondre doublement aux exigences environnementales du Grenelle II et de minoration du coût économique pour les administrés, la CAVF s’est engagée dans une réflexion pour mettre en place une redevance incitative et la généralisation de la régie directe.

 

Dans cette rubrique :