Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Tous à l'eau pour les Feraliades !

Tous à l'eau pour les Feraliades !

Vendredi 13 février 2015, six classes de CE2 se sont données rendez-vous au centre aquatique Feralia pour participer aux Feraliades, une compétition interclasse destinée à célébrer la fin du module d’apprentissage de la natation.

Les Feraliades ont été conçues spécialement pour les élèves de CE2, dont l’apprentissage scolaire de la natation cesse jusqu’à leur entrée au collège. Depuis 2011, le centre aquatique propose une demi-journée ludique où les élèves assistent à plusieurs démonstrations (nages avec ou sans palmes, sauvetage en cas de noyade). Répartis en groupes de niveaux, ils doivent également relever deux défis sportifs :

  • Un parcours nautique composé notamment de cerceaux à franchir sous l’eau
  • Un relai par équipe

Encadrées par la section sportive du collège Hurlevent, les classes sont jugées sur le nombre de passages effectués par chaque élève dans un temps donné, un passage rapportant un point. À la clé de cette compétition, le trophée des Feraliades remis en jeu tous les ans. Les écoliers reçoivent également un diplôme et une entrée gratuite pour revenir à Feralia avec leurs parents. Pour cette session de février, c’est une classe de CE2 de l’école Robert Schuman (Knutange) qui a remporté le trophée avec un total de 138 points.

Au-delà de leur aspect récréatif, les Feraliades sont aussi un outil pédagogique pour les enseignants. En effet, le cycle de l’eau figure au programme CE2 de l’Education Nationale. Une visite guidée des coulisses de Feralia permet donc aux enfants de mieux comprendre le traitement de l’eau au sein d’une piscine. Par ailleurs, avant la remise des prix, tous les élèves participent à une conférence de presse où ils peuvent échanger avec des sportifs de haut niveau, des collégiens de la section sportive du collège Hurlevent, des entraîneurs et le directeur des sports de la CAVF. Les questions, préparées au préalable en classe, sont nombreuses portant aussi bien sur les temps d’entraînement, les matières scolaires en section sportive ou le parcours pour devenir maître-nageur. 

Pour cette session de février, les écoliers ont notamment pu rencontrer Lou Counil, gardienne de l’équipe de France de water-polo. À l’issue de la conférence, la championne a donné aux instituteurs son adresse mail afin que les élèves puissent encourager l’équipe de France pour son match face à la Hongrie qui aura lieu en avril à Nice.

5 questions des CE2 à Lou Counil :

Aude Heinrich, ex-championne de natation, et Lou Counil, gardienne de l'équipe de France de water-polo

 

Comment devient-on gardienne de but au water-polo ?
Je n’ai pas choisi d’emblée le water-polo. J’ai longtemps fait de la natation synchronisée et un petit peu de handball à côté. Un jour, j’ai décidé d’aller m’entraîner avec les joueuses de water-polo de mon club pour entretenir ma condition physique. J’ai découvert cette discipline sportive et j’ai adoré ! J’étais d’abord joueuse de champ mais j’avais beaucoup de qualité pour devenir gardienne : de grands bras pour arrêter les balles et des jambes puissantes. Les entraîneurs m’ont donc proposé ce poste et j’y suis restée depuis. Au fil des compétitions, je me suis révélée assez bonne  alors l’entraîneur de l’équipe de France m’a demandé d’intégrer le collectif de l’équipe de France.

 Quelles qualités faut–il avoir pour pratiquer le water-polo ?
Il faut savoir bien nager car les matchs sont longs et nécessitent de l’endurance. Il faut aussi être rapide pour aller plus vite que l’adversaire au but et tirer fort. Mais le plus important quand on pratique un sport, c’est d’avoir l’envie et la passion.

 Avec quelle partie du corps arrête-t-on les ballons ?
Avec les bras mais pour autant on utilise aussi beaucoup les jambes en réalisant des ciseaux de brasse ou du rétropédalage pour rester à la surface. Il faut aussi essayer de sauter le plus haut possible pour attraper le ballon et l’arrêter avec les mains ou les bras. De temps en temps, j’utilise également la tête.

Combien de tirs par match parvenez-vous à arrêter ?
Cela dépend beaucoup de l’équipe adverse, si elle est forte ou pas. En général il y a une vingtaine de tirs pendant un match. J’essaie d’arrêter les vingt bien sûr mais je n’y arrive pas à chaque fois !

Que devez-vous manger pour être en forme et gagner une compétition ?
Tout ce qui est fast-food, chips, soda… c’est normalement interdit. J’essaye d’avoir une alimentation équilibrée. Je mange des légumes, des pâtes,… ce que vous faîtes vous aussi tous les jours, j’imagine !