Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Tata Steel : Les rails de demain… Aujourd'hui

Tata Steel : Les rails de demain… Aujourd'hui

le 28 octobre 2013

Tata Steel France Rail SA, l’usine hayangeoise de production de rails a inauguré, le mercredi 23 Octobre 2013, sa nouvelle ligne de traitement thermique de rails de grande longueur (108m). Plus résistants à l’usure ainsi qu’aux charges, ceux-ci ont une durée de vie plus longue. 

Il y a 3 ans, Sogerail (créée en 1892 à Hayange) a été rachetée par le groupe indien Tata Steel auprès de la société CORUS.

Tata Steel France Rail SA, basée à Hayange, est la seule entreprise aujourd’hui à être en mesure de fabriquer des rails de 108 m de longueur (avec l'autrichien Voestalpine et l'italien Lucchini), un produit destiné aux lignes à grande vitesse. 12 millions d’euros ont été investis dans cette nouvelle ligne :  

Le traitement thermique permet d’augmenter la durée de vie du rail jusqu'à trois fois, en comparaison avec un rail standard, dans des conditions d’utilisation avec de fortes sollicitations telles qu’un trafic important, des voies lourdement chargées ou des courbes serrées 

s’est exprimé David Petitjean, le directeur du site, lors de l’inauguration en présence de nombreuses personnalités (dont Etienne Stock, Sous-préfet de l’arrondissement de Thionville et Philippe Tarillon, Président de la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch). 

Gérard Glas, Président de Tata Steel France Rail SA a mis en avant lors de l’inauguration, les perspectives offertes par cette nouvelle ligne sur les marchés européens et mondiaux : 

Grâce à cet investissement, nous sommes désormais en mesure de répondre aux besoins de nos clients en Allemagne, en Suisse, en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg ainsi qu’en Scandinavie qui demandent des rails traités thermiquement de plus grande longueur pour optimiser les coûts d’exploitation et de maintenance. Cette ligne va nous permettre de renforcer également notre présence sur les marchés existants, tels que le Brésil, le Gabon, la Mauritanie et l'Afrique du Sud, où les rails ont à faire face à des charges à l’essieu plus importantes, de même que pour le métro de Hong Kong, l'Inde et Singapour, pour lesquels les rails traités thermiquement offrent des performances exceptionnelles dans des conditions de trafic exigeantes.

Au total, avec cette ligne, ce sont près de 50 millions d’euros que Tata Steel aura investi sur le site d’Hayange au cours de ces trois dernières années. 

Pas de traditionnel couper de ruban pour clôturer cette inauguration mais un feu d’artifice et des fumigènes représentant le processus de traitement thermique (cf photo).

Légende photo : (Au second plan. De gauche à droite) Etienne Stock (Sous-préfet de l'arrondissement de Thionville), Philippe Tarillon (Président de la CAVF), Michel Liebgott (Député-maire de Fameck), Philipe David (Maire d'Hayange, 1er Vice-président de la CAVF), René Gori (Maire de Nilvange et Conseiller Général)