Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Rue Descartes et Bretelle A30 inaugurées

Rue Descartes et Bretelle A30 inaugurées

Le vendredi 7 novembre dernier, Michel Liebgott, Député-Maire de Fameck et Président de la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch a inauguré les aménagements réalisés sur la bretelle A30, la rue Descartes et la RD952A, en présence de Etienne Stock, sous-préfet de Thionville.

Début 2011, la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch débutait des travaux de requalification de la rue Descartes. Ces travaux, financés par la CAVF à hauteur de 1 313 000 € HT et le Conseil Général de Moselle (à hauteur de 450 000 € HT), ont permis de : 

  • modifier l’ambiance très routière de la rue avec la réduction de la chaussée, la pose de 45 candélabres et la création d’espaces verts. 
  • améliorer la circulation des piétons et des cycles (création d’une voie mixte piétons/cycles séparée de la chaussée)
  • traiter l’assainissement pluvial des voiries par la mise en place de noues végétalisées
  • réduire les vitesses excessives sur le secteur. 

L’ensemble de ces travaux s’est achevé en 2013. 

La même année, un chantier a été lancé sur le giratoire de la ZAC du Triangle et sur la RD952A. Ceux-ci  ont consisté principalement à sécuriser les cheminements cycles et piétons sur le pourtour du giratoire et le long de la RD 952a (création d’un cheminement mixte et pose de glissière de sécurité et de 27 candélabres). D’un coût total de 318 000 € HT, ces aménagements ont été entièrement financés par la CAVF. 

Dans la même dynamique, la CAVF et l'Etat (DIR EST) ont lancé en 2014, des travaux de requalification de la bretelle A30. Ceux-ci ont visé à sécuriser le carrefour en sortie de bretelle (inadapté et accidentogène), et ainsi réduire les vitesses excessives sur ce secteur, réhabiliter la voirie de liaison et créer un mode de déplacement doux et sécurisé entre la ZAC Ste Agathe et le giratoire du Triangle.
Ce chantier, d'un montant global de 740 000 € HT, a été financé en partie par la CAVF (à hauteur de 660 000 €) et la  DIR EST à hauteur de 80 000 €. 
L'ensemble de ces aménagements, réalisé en l'espace de 3 ans, a permis d'offrir aux usagers un équipement sécurisé mais s'inscrit également dans une logique de développement durable. Enfin, il est important de souligner le caractère social de ces 3 chantiers qui ont permis de faire réaliser aux entreprises un total de 995 heures d'insertion.